Patrimoine géologique

Musée de géologie Pierre Vetter

Musée collection permanenteAu cœur de l’ancien bassin houiller de Decazeville, le musée présente toute la richesse géologique de l’Aveyron : les roches et les paysages, les minéraux et les minerais du sous-sol, les fossiles qui nous replongent dans ce qu’était notre Terre il y a des millions d’années…

Une large partie du musée est consacrée aux nombreux fossiles de plantes découverts à Decazeville au cours de l’exploitation du charbon. Vieux de 300 millions d’années, ces fossiles sont les vestiges d’une étrange forêt tropicale à l’origine de la formation de la houille. A découvrir notamment, le reste d’un tronc d’arbre de 4 mètres de hauteur, pièce unique en Europe. Des maquettes illustrent la faune de cette époque lointaine où Decazeville était situé sous l’équateur.

L’épopée du charbon est également présentée, depuis sa formation jusqu’à son exploitation par l’homme, notamment à ciel ouvert. De remarquables maquettes du 19ème siècle, dont certaines furent présentées lors de l’exposition universelle de Paris en 1900, illustrent la géologie du Bassin.

Des expositions temporaires sur des sujets scientifiques variés sont proposées régulièrement ainsi que des conférences, des ateliers pour les enfants et des sorties sur le terrain.

Qui était Pierre Vetter

Pierre VetterPierre Vetter, né 4 octobre 1919 dans la Loire-Atlantique, décédé le 31 janvier 1998 est un géologue diplômé de la Faculté des Sciences de Toulouse.

Il débuta sa carrière professionnelle en 1947 aux Houillères du Bassin d’Aquitaine, afin d’assurer l’étude géologique des bassins houillers de Decazeville et de Carmaux. En 1968, il soutint une thèse de Docteur ès Sciences sous le titre : « Géologie et Paléontologie des bassins houillers de Decazeville, Figeac et du Détroit de Rodez ».

Désireux de préserver les roches et les fossiles qu’il collecta inlassablement tout au long de sa carrière, il créa en 1977 le Musée de Géologie de Decazeville. Il en fut le conservateur à titre bénévole et s’investit complètement pour populariser les sciences de la Terre auprès du grand public, en particulier auprès des plus jeunes. Le Musée prit officiellement son nom en 1996.